Le Conseil prospectif territorial
est officiellement installé

La météo ne s’annonçait pas clémente pour ce mardi 29 juin, au Jardin Camifolia, à Chemillé-en-Anjou. Et c’est finalement sous un ciel bleu que les membres du Conseil prospectif territorial se sont rencontrés pour la première fois. Un cadre végétal, des membres impatients de découvrir leur nouveau rôle, un invité de marque, … tous les ingrédients étaient donc réunis pour lancer de la plus belle manière, le Conseil prospectif territorial des Mauges.  

Adeline Humeau, Présidente du Conseil prospectif territorial a ouvert cette première assemblée en prônant la bienveillance et le souhait que chaque membre puisse trouver sa place au sein de ce collectif. Puis, quelques animations ont eu raison de la timidité des premiers instants et les citoyens tirés au sort, volontaires et désignés ont pu se présenter et se découvrir. 

L’Assemblée a ensuite eu l’honneur d’accueillir, Jo Spiegel, ancien Maire de Kingersheim (Alsace). Jo Spiegel intervient régulièrement en public ou à l’écrit pour partager le lien entre transition écologique, justice sociale et transition démocratique. Homme engagé et passionné, Jo Spiegel a tenu un discours éclairant et enthousiasmant pour l’installation du Conseil et ses activités prochaines. Il a également précisé ce qu’il considère comme les conditions de la pleine réussite de cette nouvelle instance, que la Présidente et les membres du Conseil prospectif territorial ont écouté avec attention. Le temps d’échange entre Jo Spiegel et les membres du Conseil prospectif territorial qui a suivi a été riche et particulièrement intéressant.  

L’Assemblée s’est clôturée par un temps d’échange sur l’organisation et le fonctionnement du Conseil prospectif. À cette occasion, la première saisine adressée par Mauges Communauté, a été présentée aux membres.

À partir de septembre, les membres débuteront leurs travaux et réflexions sur :

« Le cycle de vie d’un produit (de la matière première à la gestion des déchets) et les actions à mener pour mobiliser efficacement tous les acteurs à réduire la production des déchets. Il s’agit notamment d’interroger la place et le rôle des différents acteurs, dont notre collectivité, dans la filière de gestion des déchets ». 

Avant de se quitter, un dernier temps de convivialité attendait les membres autour d’un buffet dressé pour l’occasion. La timidité des premiers instants s’était belle et bien envolée, les échanges de coordonnées et les présentations des uns et des autres, en témoigne. C’étaient déjà les derniers instants de cette belle soirée et c’est à la nuit tombée que les derniers membres se sont quittés, avec la promesse qu’une belle aventure commençait à peine